COMMUNIQUE DE PRESSE

Après 10 jours d’une mobilisation historique dans notre département, le gouvernement se décide enfin à envoyer ici la ministre des Outremers.

Il est impératif dans cette situation de crise où les enjeux de développement de notre territoire doivent maintenant être tous sur la table et aboutir à des mesures concrètes et rapides, d’être tous ensemble afin de créer un rapport de force face à ce gouvernement qui méprise la population Réunionnaise.

C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement massif mercredi à l’aéroport de Gillot à l’arrivée de la ministre ainsi que sur ses différents points de passage.

Soyons solidaires et unis pour l’avenir de toutes et tous les Réunionnais(e)s.

FSU Réunion, UNEF, SAIPER, SUD, lundi 26 novembre 2018

STAGE SYNDICAL FSU : QUEL AVENIR POUR LES SERVICES PUBLICS ?

Avec le programme CAP 22, le gouvernement prépare la liquidation d’une Fonction Publique financée par l’impôt et fondée sur la solidarité nationale. L’objectif est d’aller vers la privatisation. Qu’adviendra-t-il des personnels, des statuts, des garanties collectives,….. si ces projets aboutissent? C’est tout l’objet de ce stage.

En présence de Bernadette Groison, Secrétaire Générale de la FSU

Lien vers le site FSU 974 pour vous inscrire : http://www.fsu974.re/avenir-des-services-publics/

TELECHARGER L’AFFICHE :

 

MANIFESTATION DU 1ER MAI 2018

  FSU EDUCATION   ENGAGE
MARDI 1ER MAI 2018
La FSU Réunion appelle à manifester pour sauver les services publics

  Rdv 9h au Jardin de l’État pour défiler vers la Préfecture

Après le gel des salaires, l’augmentation de la CSG et le rétablissement du jour de carence, le gouvernement Macron-Philippe prépare la suppression du statut de fonctionnaire et la faillite des services publics :
– suppression de 120 000 postes,
– recours massif aux emplois précaires,
– transfert de missions vers le privé,
– rémunération au « mérite »,
– 2ème journée de « solidarité » envisagée,
les coups pleuvent.

Après les mobilisations du 22 mars et du 19 avril, la FSU Réunion et ses syndicats appellent à saisir toutes les occasions (1er mai, 22 mai,….) de montrer un refus massif de ces régressions et notre attachement à un service public de qualité doté de moyens ambitieux pour assurer correctement nos missions au service de l’intérêt général.