UN DIALOGUE SOCIAL EN PANNE ?

Les élus du SNEP FSU réunion se font un devoir, chaque année, de faire respecter les règles du mouvement intra académique dans l’intérêt de tous les collègues. C’est une règle déontologique que nous appliquons également lors de toutes les commissions administratives paritaire

Généralement, l’administration prend en compte nos remarques mais, cette année, nous déplorons deux cas de contournement manifeste  des règles contre nos avis.
 
Dans le premier cas, il s’agit d’une révision d’affectation sur demande du chef d’établissement. Nous avions opposé notre refus au motif que ce poste caché aurait du passer au mouvement. Il ne saurait donc constituer un palliatif aux défaillances du chef d’établissement pour « choisir » un collègue. Nous avons rappelé à l’administration qu’une révision n’est valable que pour une année scolaire et veillerons donc l’an prochain, à ce que ce poste apparaisse vacant lors du prochain mouvement.

le deuxième cas concerne un « dézonage » de la zone NE vers le SO proposé par l’Inspection et validé par le rectorat. Le SNEP FSU Réunion s’est, là encore, opposé à ce changement de zone fait dans la précipitation qui ne tient pas compte de l’ordre du barème des TZR, ce qui, de fait, va léser certains collègues.

Face à ces choix de contournement des règles, qui pourront apparaître comme des passes-droits, le SNEP FSU Réunion s’interroge sur l’avenir du dialogue social, notamment à quelques mois des élections professionnelles.La volonté actuelle affichée par le gouvernement d’affaiblir considérablement le rôle des Commissaires Paritaires aurait pour conséquence de voir ce genre de situation se multiplier.
 
Pour notre part, nous continuerons à demander l’application des règles  et à dénoncer les abus, afin de veiller aux respect des droits de chacun .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *