CAPA AVANCEMENT D’ÉCHELON PEPS

Renforcez le SNEP-FSU dès maintenant !

La CAPA d’avancement d’échelon aura lieu ce jeudi 14 février. Hormis le passage à l’échelon 7 et l’échelon 9, sur les autres échelons, l’avancement est devenu unique et seuls 30% des échelons 6 et 8 promouvables obtiendront une bonification d’avancement d’un an.
Or pour le SNEP-FSU, la progression dans la carrière est une affaire très sérieuse.
Nous sommes persuadés que l’investissement de la très grande majorité des enseignants est l’envie de bien faire son métier au quotidien. Quand on passe des heures à préparer des cours pour les élèves à mettre en place des actions pour permettre la réussite de toutes et tous, on ne le fait pas pour une bonification possible d’un an ! Cette bonification ne règlera aucun problème et n’engendrera souvent à juste titre qu ‘ un sentiment d’injustices et des aigreurs.
C’est un peu comme si dans votre classe, vous annonciez à vos élèves que seuls 30% d’entre eux auront une bonne note ou certification.
Néanmoins avec la mise en place du protocole PPCR en septembre 2017, nous sommes quasiment sortis de ce modèle classant, clivant, voire infantilisant concernant la classe normale. Le ministère aurait pu aller jusqu’au bout de la logique mais il a souhaité conserver deux accélérations possibles d’un an en classe normale. Ces deux accélérations, en plus d’être inefficaces, génèrent un travail complexe et chronophage pour notre administration, travail sans effet sur la réussite des élèves.
Sur l’ensemble d’une carrière, c’est toute la profession qui est gagnante avec la mise en œuvre du protocole. Fini l’injustice d’un passage à l’ancienneté dû à une inspection « mal placée » par rapport à la date d’avancement.
Rappelons qu’au 7ème échelon, on passera maintenant en 2 ou 3 ans, alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 3 ans ou 3 ans et demi. Au 9ème échelon on y passera en 2 ans et demi ou 3 ans et demi alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 4 ans ou 4 ans et demi !
Le SNEP-FSU continue de revendiquer un avancement équivalent et uniforme pour toutes et tous, au meilleur rythme.
Cet avancement unique ne pose apparemment aucun problème au sein de la hors classe et de la classe exceptionnelle, et plus largement dans de nombreux corps (dont ceux des chefs d’établissement et des IA-IPR).
La revalorisation mise en place avec PPCR est bien sûr insuffisante et le SNEP-FSU continuera à mobiliser la profession pour obtenir une revalorisation qui soit à la hauteur des responsabilités exercées par l’ensemble de la profession !
Si le SNEP-FSU défend avec ténacité les principes d’une plus grande justice et équité de traitement, cela doit être renforcé par l’adhésion du plus grand nombre au SNEP-FSU. Un SNEP-FSU avec plus d’adhérents, c’est plus de poids pour revendiquer, plus de poids pour faire changer le système et le faire évoluer dans un sens plus juste.

Si le premier moteur du SNEP-FSU est l’investissement humain qui peut compter sur un grand nombre d’enseignantes et d’enseignants solidaires, il ne peut fonctionner sans les cotisations des adhérents qui sont ses seules ressources financières.
Alors n’hésitez plus, renforcez le SNEP-FSU dès maintenant et contactez nous pour tous compléments d’informations.
www.snepfsu.net
……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *