AVANCEMENT HORS CLASSE DES PEPS 2017/2018

La CAPA d’accès à la hors classe des PEPS se tiendra le jeudi 07 juin.

Conformément aux accords signés dans le protocole PPCR, la carrière des enseignants est, désormais, appelé à se dérouler sur 2 grades (sauf cas exceptionnels, opposition motivée par le Recteur). Ceci représente une avancée non négligeable pour tous les enseignants en matière de pouvoir d’achat même s’il ne correspond pas entièrement au mandat du SNEP et de  la FSU qui souhaitent un avancement de carrière déconnecté de l’évaluation. A ce sujet, nous vous invitons à prendre le temps d’écouter le podcast du SNEP Un rythme commun pour tous : un système plus juste, plus efficace dénonçant clairement un système issu du New Management Public, valorisant soi-disant les plus méritants, mais qui ne visent au final qu’à une mise en concurrence néfaste entre collègues.

Concernant la Hors Classe, troisième rendez-vous de carrière, le barème est désormais composé de deux éléments : l’appréciation du Recteur prenant appui sur celui de votre Chef d’Établissement et des IPR  (145 point maximum) et l’ancienneté des agents dans l’échelon (sur 160 points maximum). Ce barème est désormais fixé nationalement ce qui à le mérite d’éviter des traitements différents entre académies.

Vous êtes promouvable si vous avez atteint le 9ième échelon avec au moins 2 ans d’ancienneté dans cet échelon. Nous vous invitons à nous transmettre la fiche de suivi syndicale à télécharger ci dessous, et prendre connaissance de l’avis formulé par votre Chef d’Établissement sur Iprof. N’hésitez pas à le solliciter pour une éventuelle augmentation de cet avis si vous considérer qu’il ne reflète pas de votre parcours de carrière.

Lien vers la circulaire : accès au grade de la hors-classe

Lien vers le barème : http://www.snepfsu.net/corpo/hclprof3.php

Lien vers la fiche de suivi syndical :

POUR MIEUX COMPRENDRE LA HORS CLASSE

Comme vous le savez peut-être la hors-classe est un acquis syndical. C’est le résultat des luttes de 1989 à l’initiative du SNES et du SNEP. 80 000 enseignants du second degré étaient en grève et manifestaient à Paris le 4 mars 1989 sur la revalorisation du métier (déjà !). En permettant d’atteindre l’indice 789 qui représente un gain de près de 600€ par mois et autant pour la retraite, c’est un véritable acquis salarial qui a été possible alors que le PIB était deux fois moins important. Preuve que la mobilisation « paye » et qu’il n’y a pas de fatalité mais des choix budgétaires.
Comme le souligne l’un des mandats du SNEP-FSU, La hors-classe fonctionne avec un avancement uniforme pour tous (changement d’échelon tous les 3 ans). Nous continuons de revendiquer l’élargissement de ce système à l’ensemble de la classe normale. Un avancement au meilleur rythme pour tous est pour nous la seule solution pour que l’évaluation soit franche et non biaisée afin que l’administration et les personnels soient tournés vers l’amélioration du fonctionnement du système éducatif et non vers le classement et la concurrence entre collègues.
Le SNEP-FSU continue de se battre pour qu’il y ait une plus grande justice et plus grande équité entre les collègues, tous les collègues. En effet, le gel du point d’indice depuis plus de 4 ans pose de lourds problèmes pour les fins de carrière mais aussi pour les entrants dans la profession. En 1983, un collègue rentrait dans le métier à 2,2 fois le SMIC ; aujourd’hui c’est moins de 1,2. Il y a urgence à ce que le ministère considère avec plus d’égards ses fonctionnaires qui ont en charge l’éducation des enfants et mette en place une véritable revalorisation.
Par ailleurs, la disparition de la CPA (Cessation Progressive d’Activité) il y a plusieurs années pose de réels problèmes humains pour les fins de carrières. Le SNEP-FSU prend à bras le corps ce dossier et intervient sur les questions de pénibilité dans la fonction publique.
Le SNEP-FSU lance un appel à témoignage pour que l’on prenne mieux en compte la question de la pénibilité. Vous trouverez cet appel à témoignage ici :

http://www.snepfsu.net/sante/penibilite.php

Les actions du SNEP-FSU n’auront de portée que s’il peut peser de tout son poids dans les négociations.
Même si le premier moteur du syndicat est l’investissement personnel de collègues, il ne peut fonctionner sans ses seules ressources financières que sont les cotisations des adhérents.
Alors n’hésitez plus, renforcez le SNEP-FSU dès maintenant.

COMPTE RENDU DE LA CAPA HC PEPS ET CE EPS

La CAPA d’accès à la hors classe des PEPS et de CE EPS s’est tenue ce mardi 10 juin. Nous vous proposons un compte rendu à lire ci dessous:

Les ratios promus-promouvables pour l’année 2014 ont été maintenus au même niveau que l’an passé, pour la hors classe des Professeurs d’EPS à 7 %, à 100 % pour la hors classe des CE d’EPS et à 50 % pour l’accès à la classe exceptionnelle des CE d’EPS. L’élargissement de la base des promouvables, permet une augmentation du contingent global pour la hors classe des Professeurs d’EPS de 1068 à 1138. Cela se traduit par une augmentation du contingent dans notre académie (28 promus au lieu de 26).

Les contingents attribués à chaque académie sont calculés depuis 2 ans, en fonction du nombre de 9ème, 10ème et 11ème échelons et non plus en fonction du nombre d’enseignants entre le 7°et le 11°. Ceci permet aux académies où il y a plus d’enseignants au 11° échelon d’avoir des contingents supérieurs aux années précédentes. Cela permet également d’espérer les faire accéder tous à la Hors Classe avant leur départ en retraite ce qui n’était pas le cas jusque là. C’est donc une avancée importante qui remet de l’équité au service de toute la profession et contribue à la revalorisation de « TOUS ».

Cette avancée n’aurait bien sûr pas vue le jour sans l’activité permanente du SNEP et de vos commissaires paritaires au niveau national et académique. L’opiniâtreté associée au poids du SNEP paye. Il faut les renforcer par l’adhésion du plus grand nombre car nous avons d’autres revendications à faire avancer comme :

1- l’augmentation du ratio promu-promouvables (actuellement bloqué à 7%) afin de faire accéder plus de collègues et plus tôt aux indices plus avantageux de la hors classe.

2- que la hors classe soit intégrée dans une nouvelle grille indiciaire reconstruite permettant à tous de faire une carrière revalorisée. 3- suppression à terme de la hors classe et création d’un 12ème échelon.

A propos des HCE Eps pour l’accès à la classe exceptionnelle, nous avons dénoncé le quota fixé à 50%  alors qu’il ne reste plus qu’un seul collègue concerné non promu. L’administration n’a pas suivi notre proposition en se justifiant par le fait qu’elle n’avait pas la main sur les quotas. Nous avons également rappelé l’injustice concernant la durée importante entre les passages d’échelon qui prive bon nombre de collègues de l’accès au dernier échelon de la classe exceptionnelle.

Les commissaires paritaires du SNEP FSU Réunion

Nombre de professeurs de l’Académie au 11° échelon au 31/08/13Nombre de candidats à partir du 7e échelonNombre de promusBarème et ancienneté de corps du dernier promuAge du plus jeune promuAge du dernier promu
Nombre de promouvables17362281833947 ans
19a10m27j

– 3 non promus échelon 11
– 0 promus échelon 9
– 14 promus échelon 10

CAPA HORS CLASSE

La CAPA d’accès à la hors classe PEPS et CE EPS est prévue le 22 avril et celle pour les agrégés le 29 avril.
Vous trouverez en cliquant sur le menu corpo les fiches syndicales à nous transmettre à cette adresse dans les plus brefs délais.
N’oubliez pas de consulter votre dossier sur iprof et n’hésitez pas à demander un avis d’implication exceptionnel à votre CE si vous êtes au 11° échelon (ce dernier a la possibilité de modifier son avis avant la tenue de la CAPA).

 

Les commissaires paritaires