PLAN D’ACTION DU SNEP

Plan d’action : de l’ambition pour l’EPS…Parce que les élèves en ont besoin !

Suite aux stages animés par Alain Briglia, nous avons décidé collectivement d’agir face aux attaques que notre discipline subit : DNB, programmes collège, baisse des postes aux concours, suppression des options en lycée…

L’objectif étant de trouver des formes d’actions médiatiques originales et différentes. C’est pourquoi nous vous invitons à envoyer un courrier aux députés et un communiqué de presse aux les médias locaux (envoyez nous un mail pour recevoir les adresses des journaux). Vous pouvez le personnaliser en fonction de vos problématiques spécifiques (manque d’installations couvertes, pas de piscine, exposition solaire…) .

L’objectif étant de multiplier les communiqués de presse pour alerter l’opinion et les politiques sur l’avenir de notre discipline, son rôle essentiel au sein de l’école et nos conditions de travail.

Vous trouverez tous les outils nécessaires en cliquant sur le lien suivant : http://www.snepfsu.net/vieetab/planAction.php

AGISSONS AUJOURD’HUI POUR L’EPS CAR DEMAIN IL SERA SANS DOUTE TROP TARD!

ENQUETE SNEP DHG ET TRMD

Nous sommes actuellement dans la période des conseils d’administration relatifs aux dotations générales  et aux propositions de TRMD et répartition des IMP. Comme chaque année, le SNEP FSU Réunion met en place une enquête de recueil des données concernant l’EPS : création suppression de postes, volume d’HSA, les « plus en EPS » (dédoublements, options, sections sportives)…

Toutes ces informations sont très importantes car elles nous permettent chaque année d’argumenter face à l’administration pour obtenir des postes supplémentaires ou empêcher des suppressions non justifiées. C’est pourquoi, nous vous invitons à remplir l’enquête à l’issue de votre conseil d’administration en cliquant sur le lien :

Enquête SNEP DHG et TRMD

Pour rappel, vous trouverez également des outils utiles dans le kit DHG du SNEP 

Cliquez sur l’image

ENQUETE TRMD 2017/2018

 
Merci de prendre un instant pour remplir l’enquête en ligne ci dessous sinon, vous pouvez utiliser la version téléchargeable en cliquant sur le lien :
 
enquête SNEP TRMD 2017/2018
 

FLASH INFORMATION IMP

Logo-SNEP-FSU_run

Le ministère a redéfini les Obligations Réglementaires de Service et les missions des enseignants par la publication du décret 2014-940 du 20 août 2014. Ce dernier institue des missions particulières qui sont définies dans les décrets 2015-475 et 476 du 27 avril 2015. Ces décrets s’accompagnent de circulaires d’application qui précisent les mises en œuvre.

MISSIONS PARTICULIÈRES : DÉCRETS 475 et 476 du 27 avril 2015
Décret 2015-475 IMP : Indemnités pour Missions Particulières
le SNEP FSU a obtenu que soit enfin institué dans le décret un cadre réglementaire pour la coordination EPS et dans une moindre mesure, pour celle du district (qui était déjà intégrée dans le décret du 7 mai 2014, Art 3). La prise en compte de ces 2 coordinations a été le fruit d’un long travail du SNEP et de la mise en action des collègues à travers une pétition qui a recueilli plus de 7000 signatures.
Décret 2015-476 IMP : indemnité à partir de 6h de service en classe de première, de Terminale ou préparant au CAP
Les enseignants d’EPS exclus des pondérations pour enseignement en classes de 1ères et Terminales, se verront dorénavant attribuer une indemnité égale à 300 euros.
Cette mesure ne correspond pas à notre demande initiale d’alignement sur le système de pondération dans les autres disciplines mais il représente néanmoins une avancée puisque jusqu’à présent il n’y avait aucune indemnité en EPS.
Cependant, le SNEP avec le SNUEP, ont demandé des taux indexés sur le point d’indice et une indemnité supérieure à 300 euros.

ÊTRE OFFENSIF SUR LES COORDINATIONS…

1/ Obtenir la coordination en décharge
Ne pas hésiter à demander la coordination en décharge selon l’article 3 du décret du 20 aout 2014.
Le SNEP se chargera de d’interpeler le Recteur en fonction de vos remontées.

2/ Réclamer les heures selon les besoins des établissements
Il est écrit dans la circulaire au chapitre II/2 : une IMP pour « au moins 3 enseignants d’EPS assurant au moins 50 heures de service hebdomadaire » et 2 IMP « taux annuel de 2 500 euros si l’établissement compte plus de 4 enseignants d’EPS (en équivalent temps plein) ».
La notion de service définie par le décret du 20 août 2014 stipule dans l’article 2/I: « un service d’enseignement dont les maxima de service sont les suivants :
– Professeur agrégé de la discipline EPS : 17 heures,
– PEPS, CE EPS et AE EPS : 20 heures ».
L’AS fait donc partie de notre service d’enseignement et l’équivalent temps plein se réfère aux maxima de service du corps concerné.
Nous pouvons dès lors demander par exemple, en application du décret sur les ORS et des IMP, qu’un établissement qui compterait 50 heures effectuées par 3 enseignants, comprenant 2 PEPS à temps plein, donc 40 heures avec AS et un PEPS affecté sur un BMP de 11 heures (8h +3 heures AS) se verrait attribuer 1 IMP pour la coordination des APSA.
Pour les établissements comptant moins de 50 heures, les équipes peuvent essayer de récupérer une IMP ou une demie IMP en s’appuyant sur le chapitre coordination de la discipline ou sur celui des missions non définies art 7 du décret 2015-475 IMP.
Il est important de continuer à nous faire remonter les demandes de coordination EPS en décharge, pour interpeller le Recteur sur cette question.