MOUVEMENT INTRA ACADEMIQUE… (F)UITE

A propos des fuites sur les mutations intra académique,.le SNEP FSU Réunion n’a pas l’habitude d’affirmer sans preuves; nous avons évidemment des courriers qui attestent ce que nous avançons.
Si nous nous sommes permis d’interpeler M le Recteur sur ce grave manquement, c’est que depuis plusieurs années, nous dénonçons régulièrement le non respect du paritarisme, quelle que soit les organisations syndicales concernées.
Le SNEP FSU s’est toujours fait un point d’honneur à respecter les règles établies.
Lorsque des fautes sont commises, on se doit de faire profil bas et a minima s’excuser plutôt que de prétendre à une diffamation voir pire une victimisation.

Le SNEP FSU Réunion

logo_snepDéclaration FPMA EPS du 30 juin 2014

Monsieur le Président,

Mesdames, messieurs les membres de la FPMA,

Le SNEP-FSU réunion n’est pas coutumier de la politique de la chaise vide. Pour autant, par deux fois cette année, les commissaires paritaires du SNEP ont été contraints d’arriver à ce genre d’extrémité. Cela montre à quel point le dialogue social s’est dégradé. Nous le regrettons. Car malgré tout le travail réalisé, nous n’avons pu convaincre l’administration du bien fondé de nos propositions ; et au final ce sont les personnels, ce sont nos collègues qui risquent d’en subir les conséquences.

Si les documents qui nous ont été transmis étaient validés en l’état, le mouvement intra-académique 2014 se traduirait par 4 postes vacants après mouvement et un taux de 38,4 % de personnels mutés contre plus de 42% l’an dernier. A noter également que parmi les demandeurs déjà titulaires d’un poste dans l’académie, 19% obtiennent une nouvelle affectation, contre 30% en 2013.
Autre précision importante, si l’administration n’avait pas pris en compte certaines de nos demandes, (modification de quelques berceaux et créations de postes) moins de 30% des personnels obtiendraient une mutation.

Monsieur le Recteur nous l’a rappelé précédemment, l’EPS est l’une des disciplines où le taux de satisfaction des personnels mutés est l’un des plus faibles tous corps confondus.
Nous sommes tous d’accord pour dire que cette année est une année exceptionnelle, vu le nombre de lauréats aux différents concours et au regard de la rentrée scolaire qui se profile. C’est dans l’intérêt des personnels et du service, que nous vous demandons à nouveau de reconsidérer votre position et de prendre en compte nos derniers ajustements. Cela permettrait d’atteindre un taux de satisfaction équivalent à celui du mouvement 2013.
Si des académies telles que Toulouse, Nice, Poitiers, Clermont-Ferrand, Limoges, Amiens et Caen, pour ne prendre que ces exemples, ont été capables de gérer le caractère exceptionnel de cette année en validant des modifications en séance, nous pensons qu’à la Réunion c’est également possible. De mémoire et ce n’est pas si lointain, nous avions une responsable du mouvement qui était en mesure d’intégrer les modifications en FPMA sans que cela ne désorganise les services. Pour prendre une expression de chez nous, « nou lé pa plus, nou lé pa moin ».

Quelques mots sur l’équité entre discipline :
Cette année les Certifiés/agrégés ont été les premiers à ouvrir le bal des mutations. Cela a occasionné des difficultés pour les disciplines à effectif moins important tel que les CPE, les PLP et l’EPS. En effet, les services du rectorat étant mobilisés pour les CAPA et FMPA, ils n’étaient de fait pas disponibles pour échanger avec nous.
Si nous sommes favorable à l’existence d’un cadre commun régissant le mouvement intra, nous contestons le fait que sous couvert d’équité, l’administration décide que les règles établies lors de la 1ère FPMA mutation, devienne la règle qui présidera le déroulement des mutations pour toutes les autres corps. Tout comme les PLP et les CPE, l’EPS a ses spécificités (mutation possible sur CLG, LYC, LP, SEP et SEGPA).
Dans l’intérêt des personnels et du service, nous pensons que l’équité doit se faire entre les personnels d’un même corps. Il serait donc opportun en début de séance de procéder à des aménagements de la circulaire intra pour tenir compte des spécificités de chaque corps.

Concernant les postes berceaux :
Nous avons réclamé cette liste depuis fin mars. Celle-ci a fini par nous être communiquée le 02 juin avec l’injonction « de faire part de nos observations dans les plus brefs délais, au plus tard le mercredi 4 juin 2014 ». Le 06 juin une nouvelle liste nous a été transmise, intégrant certaines de nos observations. Le 20 juin nous demandions à nouveau la modification de deux berceaux. Il nous a été répondu que cela n’était plus possible. Or à notre surprise, le 26 juin, des collègues nous ont alerté sur la diffusion par l’inspection, d’une liste de berceaux différente de celle validée le 06 juin.
Par ailleurs, nous sommes dubitatifs quant au choix de certains tuteurs. En effet, selon nos informations plusieurs d’entre eux seront soit en congé maternité, soit en MTA, soit en dispo, ou se seront plus en poste dans l’établissement. Ils ne pourront donc pas assurer cette mission à la prochaine rentrée.
Pour rappel, l’an dernier nous avions demandé à être associé à la constitution de la liste des postes berceaux. L’administration s’était engagée à mettre en place un GT. Pour des raisons que nous ignorons, ce GT ne s’est pas tenu. Celui-ci aurait permis d’éviter ces disfonctionnements, de faire gagner du temps aux services, d’éviter les tensions mais surtout d’améliorer grandement le mouvement intra-académique.

Nous ne nous étendrons pas sur les problèmes rencontrés lors de la CAPA d’accès à la HCL. Les explications nous ont été données. Néanmoins, force est de constater que des dysfonctionnements perdurent. En effet, des projets d’affectation ont divulgué par des chefs d’établissement et une organisation syndicale, le SNALC, alors que la FPMA ne s’est pas encore réunie. A cela s’ajoute la liste erronée des supports berceaux qui a été envoyée dans les établissements par l’inspection académique. Cela fait beaucoup pour une année

En 2013 vous nous aviez dit que le mouvement serait transitoire. En 2014 vous nous dites qu’il est exceptionnel, qu’en sera-t-il en 2015 ?
En amont de la FPMA du 20 juin, avec le SNES et le SNUEP, nous avions demandé une audience à M. le Recteur. Lors de cette rencontre, ce dernier a pu constater que les difficultés liées au mouvement intra-académique 2014 étaient communes aux différents corps. M. le Recteur s’est engagé à ce que les services réétudient avec bienveillance la possibilité de prendre en compte nos propositions.
Les mutations et les premières affectations sont pour les personnels un moment important. C’est pourquoi, nous attendons que cette FPMA permette une réelle amélioration de ce mouvement intra académique 2014 en EPS.

Le mouvement des PLP laisse entrevoir une réamorce du dialogue social, puisque certaines demandes de modifications ont été prises en compte en séance. Nous souhaitons ardemment qu’il en sera de même pour cette commission.

Damien LAUDE
Secrétaire académique du SNEP-FSU Réunion

2 réflexions sur “MOUVEMENT INTRA ACADEMIQUE… (F)UITE

  • 03/07/2014 à 16:08
    Permalien

    Bravo les commissaires, excellent préambule
    Faisons tout pour que les propositions soient retenues
    Forza forza

    Répondre
  • 03/07/2014 à 17:02
    Permalien

    Quelques remarques: Pourquoi ne pas avoir donné clairement les raisons ayant conduit le SNEP à refuser de siéger (Postes berceaux, nombre de réussite au CAPEPS) ? Dés le 1er communiqué, plutôt que des justifications aussi vagues et générales ?
    Concernant les fuites organisées par le SNALC, le SNEP est-il certain qu’aucun de ses commissaires paritaires n’a donné d’infos orales à des collègues ?
    Pour finir, les TZR espèrent que le SNEP sera aussi en mesure de quitter leur commission d’affectation en août si elle se déroule sur les mêmes bases que les précédentes: iniquités , non respect des vœux et des barèmes, règles d’affectations absurdes imposées par l’administration.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *