DECRET SPORT SCOLAIRE

2605-sport-scolaire

Communiqué de Presse du 03 juin 2014

Le service public du sport scolaire du second degré consacré et pérennisé Après la parution du décret relatif à la participation des enseignants d’EPS du second degré aux activités sportives scolaires volontaires des élèves le 10 mai, la circulaire d’application de celui-ci vient d’être publiée au BO du 29 mai 2014.

En votant en faveur du décret présenté au Comité Technique Ministériel du 27.11.2013, le SNEP et l’ensemble de la délégation FSU avaient exprimé la satisfaction du résultat d’une lutte syndicale de longue haleine. Face aux forces qui n’ont eu de cesse de contester l’existence d’un service public du sport scolaire du second degré, organisé sous forme associative, au sein et sous la responsabilité de l’Education Nationale, ce décret constitue un succès incontestable. Aboutissement de plusieurs mois de négociations, ce texte complété par sa circulaire d’application fonde un sport scolaire consubstantiel du métier d’enseignant d’EPS, prolongement de l’EPS obligatoire et mission statutaire à part entière.

Sont confirmés, le forfait de 3h consacrées à l’organisation, à l’animation, au développement et à l’entraînement des membres des AS dans le service de tous les enseignants d’EPS, la reconnaissance de la fonction de coordonnateur de district UNSS, l’ouverture de la possibilité de retour des cadres UNSS à l’Education Nationale. Lors de l’AG de l’UNSS du 27 mai 2014, le Président de l’AG, représentant le Ministre, a réaffirmé cette posture. A cette occasion, a été confirmé le retour de la majorité des cadres à l’Education Nationale dès le 1er septembre 2014. Le SNEP-FSU revendique le retour de tous les cadres et le représentant du Ministre n’a pas fermé la porte à cette possibilité.

Enfin, comme le demandait le SNEP-FSU, avec une augmentation de 1,2 millions d’euros, la subvention du ministère de l’Education Nationale à l’UNSS est remontée au niveau qui était le sien avant 2010 et le prix de la licence n’est pas augmenté, cela dans un contexte social et économique difficile. Autant de bonnes nouvelles pour le sport scolaire du second degré, significatives de la reconnaissance de celui-ci comme élément incontournable de l’éducation des jeunes et de leur accès à la culture physique et sportive.

Le SNEP-FSU, pour autant, restera vigilant car c’est dans les mises en œuvre que la profession aura à s’assurer que les engagements pris seront tenus et concrétisés. Pour ceux qui ont « le sport scolaire au cœur », l’action continue … avec le SNEP-FSU !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *