STAGE SYNDICAL FSU SPECIAL RETRAITE

La FSU Réunion a organisé un stage spécial retraite ce vendredi 03 mars, à la médiathèque de Sainte Suzanne. Avec plus de 150 collègues présents, enseignants, infirmières scolaires, fonction publique territoriale…et une quinzaine de professeurs d’EPS, la FSU a fait la démonstration de son efficacité et de ses compétences multiples.

Rendez vous à présent pour la seconde session qui se déroulera ce mardi au lycée Antoine Roussin de Saint Louis avec, au moins, autant de collègues annoncés!

INFORMATION IMPORTANTE AUX FUTURS RETRAITES

RAPPEL : parmi les nombreuses mesures destinées à diminuer le montant des pensions prévues par la dernière mouture de la réforme des retraites (Ayrault 2010), il en est une qui concerne les poly retraités.

Il convient en effet d’alerter les futurs retraités poly pensionnés (qui peuvent cumuler une retraite fonction publique avec une retraite d’un autre régime) qu’à compter du 1er janvier 2015, dès lors qu’une pension aura été liquidée, plus aucun droit ne sera acquis dans les autres régimes.

Ce qui signifie qu’un fonctionnaire pouvant prétendre à une retraite du régime général (ou un autre régime que celui des fonctionnaires) ne doit absolument pas liquider cette retraite à l’âge d’ouverture des droits (62 ans pour les salariés nés à partir de 1955) s’il envisage de poursuivre sa carrière de fonctionnaire (pour éviter une décote par exemple). En effet, s’il le faisait, sa retraite de fonctionnaire sera figée à la date à laquelle il aura liquidé sa retraite du régime général, ce qui signifie que le temps d’activité supplémentaire ne sera pas pris en compte pour le calcul de sa pension de fonctionnaire et donc que ses cotisations auront été versées à fond perdu .

IL NE FAUT DONC PAS DEMANDER LA LIQUIDATION D’UNE PENSION DE RETRAITE TANT QUE L’ON POURSUIT SON ACTIVITE PRINCIPALE.

Pour plus d’informations, prendre contact avec Michel Roullot, responsable du secteur retraite du SNEP FSU Réunion (jmroullot@gmail.com).

APPEL DE LA SECTION FEDERALE DES RETRAITES

 

cgtr-fond-blanc                         fgr-site                      LOGO-FSU
UCR CGTR Retraités                                       Section Fédérale des Retraités FSU

Notre pouvoir d’achat est en berne, les pensions diminuent, il faut que ça cesse, et vite! D’autant plus qu’à la Réunion 45% des retraités perçoivent le minimum vieillesse ou moins (notamment les ouvriers agricoles…) et qu’en Métropole ils ne sont que 5%. Annoncer que les pensions en dessous de 1 200€ ne seront pas gelées, soit… Mais quel sera le montant de l’augmentation… Les autres retraités devront attendre le 1er octobre 2015 pour, éventuellement, voir leur pension augmenter!

Cette situation va aggraver et amplifier les inégalités et encore plus précariser un grand nombre de retraités (coût de la vie, frais de santé, fiscalité… ne cessent, eux, d’augmenter).
Nous ne pouvons accepter que les 50 milliards d’économie du Gouvernement se fassent sur le dos des salariés et des retraités, aggravés par les restrictions des services publics, les réductions des droits à la santé… alors que dans le même temps le patronat bénéficie des largesses du Gouvernement! Nous voulons un service public de qualité.
La CGTR Retraités, la Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique et la Section Fédérale des Retraités de la FSU appellent l’ensemble des retraités à participer au rassemblement du 3 juin 2014 devant la Préfecture pour exiger que le Gouvernement cesse de nous maltraiter et réponde à nos revendications.

À savoir:

– augmentation massive du minimum vieillesse (ASPA), actuellement de 792€ brut pour une personne seule, et disparition de la clause de remboursement pour les ayant-droits;
– une loi sur l’autonomie financée dans le cadre de la Sécurité Sociale;
– arrêt de la remise en cause du système de retraite par répartition;
– retour au départ légal à 60 ans;
– augmentation des pensions de retraites et des pensions de reversion au 1er janvier 2014 avec rattrapage de 300€;
– paiement le premier jour du mois des pensions du régime général;
– minimum de retraite à 1 700€;
– suppression de toutes les mesures négatives prises à notre encontre: prélèvement de 0,3% pour la dépendance, fiscalisation du supplément de 10% pour les retraités ayant élevé 3 enfants et plus, suppression de la demi-part supplémentaire aux veufs et veuves ayant élevé des enfants…

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances d’être entendus.

Rassemblement à 10h30 devant la Préfecture.