DECLARATION LIMINAIRE FPMA 30 JUIN 2017

Monsieur le Président, mesdames, messieurs les membres de la FPMA.

Notre nouveau ministre de l’éducation, qui n’est d’ailleurs plus « national » vient d’annoncer un budget resserré ainsi que le gel des postes d’enseignants et de déclarer « qu’aujourd’hui  nous pouvons penser que nous avons le nombre de postes qui convient. »

Pour notre part, nous ne pouvons donc que suggérer à notre ministre de venir dans notre académie et plus particulièrement dans certaines zones géographiques pour qu’il prenne conscience de son erreur d’appréciation…

Au sortir de cette FPMA, 20 postes seront vacants dont19 dans l’EST, ce qui constitue un nouveau record.

Dans le même temps nous assistons depuis 1 décennie à une chute inexorable du nombre de TZR : 98 en 2007 et 16 cette année. Cette situation est à l’inverse de l’évolution en métropole qui a retrouvé un nombre de TZR quasi similaire à celui de 2007.

Cette inégalité inacceptable nous laisse un taux de remplacement de titulaires inférieur à 2%. Face à cette pénurie le rectorat n’a d’autre choix que le recours massif aux personnels non-titulaires qui augmente tous les ans (près de 60 en EPS cette année).

Nous constatons que, malgré l’engagement du Secrétaire Général à intervenir auprès du ministère pour obtenir un meilleur calibrage, l’EPS sera encore plus déficitaire à la prochaine rentrée. Les inégalités vont donc continuer à augmenter entre la métropole et la Réunion d’une part, mais également entre les zones géographiques (secteur EST notamment) et les établissements les moins attractifs de l’académie (collèges REP et REP+) d’autre part.

Avoir conscience de ces problèmes majeurs est une chose. A quand les actes  avec notamment un calibrage à la hauteur des besoins ?

En ce sens nous considérons que vous portez la co-responsabilité avec le ministère de cette situation, car il est impensable que la situation locale soit à ce point ignorée par les services centraux.

Cette année les mutations font apparaître 26 postes à complément de service. Si certains de ces postes permettent d’éviter des mesures de carte scolaire, ils constituent pour autant, une situation inconfortable pour les collègues et dégrade la qualité des services. C’est pourquoi les appariements devraient de notre point de vue privilégier les EPLE de même nature. Ils doivent être également respectueux de la circulaire, sinon, à quoi bon établir des règles…

Nous avons recensés à ce sujet trois cas de contournement concernant leur attribution.

Comme tous les ans, nous devons faire face à des divulgations de projet de mutation avant la tenue de la FPMA, ce qui discrédite notre travail de commissaire paritaire. Cette année, cette situation a atteint son paroxysme : des collègues se sont même présentés dans les établissements!

La date de la FPMA, très tardive cette année a certainement accentuée cette dérive mais il semble plus que jamais indispensable de trouver une solution qui redonne toute sa valeur au mot confidentiel et rappelle à tous les règles du paritarisme.

Une fois encore, l’EPS clôture ce mouvement intra. L’an prochain nous souhaiterions l’inaugurer.

Concernant ce mouvement nous auront des propositions d’amélioration de mutations à vous soumettre.

 

 

MOUVEMENT INTRA ACADEMIQUE… (F)UITE

A propos des fuites sur les mutations intra académique,.le SNEP FSU Réunion n’a pas l’habitude d’affirmer sans preuves; nous avons évidemment des courriers qui attestent ce que nous avançons.
Si nous nous sommes permis d’interpeler M le Recteur sur ce grave manquement, c’est que depuis plusieurs années, nous dénonçons régulièrement le non respect du paritarisme, quelle que soit les organisations syndicales concernées.
Le SNEP FSU s’est toujours fait un point d’honneur à respecter les règles établies.
Lorsque des fautes sont commises, on se doit de faire profil bas et a minima s’excuser plutôt que de prétendre à une diffamation voir pire une victimisation.

Le SNEP FSU Réunion

logo_snepDéclaration FPMA EPS du 30 juin 2014

Monsieur le Président,

Mesdames, messieurs les membres de la FPMA,

Le SNEP-FSU réunion n’est pas coutumier de la politique de la chaise vide. Pour autant, par deux fois cette année, les commissaires paritaires du SNEP ont été contraints d’arriver à ce genre d’extrémité. Cela montre à quel point le dialogue social s’est dégradé. Nous le regrettons. Car malgré tout le travail réalisé, nous n’avons pu convaincre l’administration du bien fondé de nos propositions ; et au final ce sont les personnels, ce sont nos collègues qui risquent d’en subir les conséquences.

Si les documents qui nous ont été transmis étaient validés en l’état, le mouvement intra-académique 2014 se traduirait par 4 postes vacants après mouvement et un taux de 38,4 % de personnels mutés contre plus de 42% l’an dernier. A noter également que parmi les demandeurs déjà titulaires d’un poste dans l’académie, 19% obtiennent une nouvelle affectation, contre 30% en 2013.
Autre précision importante, si l’administration n’avait pas pris en compte certaines de nos demandes, (modification de quelques berceaux et créations de postes) moins de 30% des personnels obtiendraient une mutation.

Monsieur le Recteur nous l’a rappelé précédemment, l’EPS est l’une des disciplines où le taux de satisfaction des personnels mutés est l’un des plus faibles tous corps confondus.
Nous sommes tous d’accord pour dire que cette année est une année exceptionnelle, vu le nombre de lauréats aux différents concours et au regard de la rentrée scolaire qui se profile. C’est dans l’intérêt des personnels et du service, que nous vous demandons à nouveau de reconsidérer votre position et de prendre en compte nos derniers ajustements. Cela permettrait d’atteindre un taux de satisfaction équivalent à celui du mouvement 2013.
Si des académies telles que Toulouse, Nice, Poitiers, Clermont-Ferrand, Limoges, Amiens et Caen, pour ne prendre que ces exemples, ont été capables de gérer le caractère exceptionnel de cette année en validant des modifications en séance, nous pensons qu’à la Réunion c’est également possible. De mémoire et ce n’est pas si lointain, nous avions une responsable du mouvement qui était en mesure d’intégrer les modifications en FPMA sans que cela ne désorganise les services. Pour prendre une expression de chez nous, « nou lé pa plus, nou lé pa moin ».

Quelques mots sur l’équité entre discipline :
Cette année les Certifiés/agrégés ont été les premiers à ouvrir le bal des mutations. Cela a occasionné des difficultés pour les disciplines à effectif moins important tel que les CPE, les PLP et l’EPS. En effet, les services du rectorat étant mobilisés pour les CAPA et FMPA, ils n’étaient de fait pas disponibles pour échanger avec nous.
Si nous sommes favorable à l’existence d’un cadre commun régissant le mouvement intra, nous contestons le fait que sous couvert d’équité, l’administration décide que les règles établies lors de la 1ère FPMA mutation, devienne la règle qui présidera le déroulement des mutations pour toutes les autres corps. Tout comme les PLP et les CPE, l’EPS a ses spécificités (mutation possible sur CLG, LYC, LP, SEP et SEGPA).
Dans l’intérêt des personnels et du service, nous pensons que l’équité doit se faire entre les personnels d’un même corps. Il serait donc opportun en début de séance de procéder à des aménagements de la circulaire intra pour tenir compte des spécificités de chaque corps.

Concernant les postes berceaux :
Nous avons réclamé cette liste depuis fin mars. Celle-ci a fini par nous être communiquée le 02 juin avec l’injonction « de faire part de nos observations dans les plus brefs délais, au plus tard le mercredi 4 juin 2014 ». Le 06 juin une nouvelle liste nous a été transmise, intégrant certaines de nos observations. Le 20 juin nous demandions à nouveau la modification de deux berceaux. Il nous a été répondu que cela n’était plus possible. Or à notre surprise, le 26 juin, des collègues nous ont alerté sur la diffusion par l’inspection, d’une liste de berceaux différente de celle validée le 06 juin.
Par ailleurs, nous sommes dubitatifs quant au choix de certains tuteurs. En effet, selon nos informations plusieurs d’entre eux seront soit en congé maternité, soit en MTA, soit en dispo, ou se seront plus en poste dans l’établissement. Ils ne pourront donc pas assurer cette mission à la prochaine rentrée.
Pour rappel, l’an dernier nous avions demandé à être associé à la constitution de la liste des postes berceaux. L’administration s’était engagée à mettre en place un GT. Pour des raisons que nous ignorons, ce GT ne s’est pas tenu. Celui-ci aurait permis d’éviter ces disfonctionnements, de faire gagner du temps aux services, d’éviter les tensions mais surtout d’améliorer grandement le mouvement intra-académique.

Nous ne nous étendrons pas sur les problèmes rencontrés lors de la CAPA d’accès à la HCL. Les explications nous ont été données. Néanmoins, force est de constater que des dysfonctionnements perdurent. En effet, des projets d’affectation ont divulgué par des chefs d’établissement et une organisation syndicale, le SNALC, alors que la FPMA ne s’est pas encore réunie. A cela s’ajoute la liste erronée des supports berceaux qui a été envoyée dans les établissements par l’inspection académique. Cela fait beaucoup pour une année

En 2013 vous nous aviez dit que le mouvement serait transitoire. En 2014 vous nous dites qu’il est exceptionnel, qu’en sera-t-il en 2015 ?
En amont de la FPMA du 20 juin, avec le SNES et le SNUEP, nous avions demandé une audience à M. le Recteur. Lors de cette rencontre, ce dernier a pu constater que les difficultés liées au mouvement intra-académique 2014 étaient communes aux différents corps. M. le Recteur s’est engagé à ce que les services réétudient avec bienveillance la possibilité de prendre en compte nos propositions.
Les mutations et les premières affectations sont pour les personnels un moment important. C’est pourquoi, nous attendons que cette FPMA permette une réelle amélioration de ce mouvement intra académique 2014 en EPS.

Le mouvement des PLP laisse entrevoir une réamorce du dialogue social, puisque certaines demandes de modifications ont été prises en compte en séance. Nous souhaitons ardemment qu’il en sera de même pour cette commission.

Damien LAUDE
Secrétaire académique du SNEP-FSU Réunion

ALERTE MUTATIONS INTRA 2014

Attention!!!
Une organisation syndicale, le SNALC, s’est permis de diffuser les « propositions adoptées par la Formation Paritaire Mixte Académique » (sic) alors que cette dernière ne s’est pas tenue…
Il s’agit d’un manquement grave aux règles du paritarisme que nous allons faire remonter à Monsieur le Recteur.
A quelques mois des élections professionnelles, celles et ceux qui auraient pu être sollicités doivent être conscients des méthodes de cette organisation syndicale qui n’a aucun scrupule à bafouer le paritarisme ainsi que le travail des représentants élus de la profession.
Annoncer des résultats susceptibles d’être modifiés lorsque la FPMA se réunira, est irrespectueux vis à vis des collègues.
C’est pourquoi nous mettons en garde celles et ceux d’entre vous qui auraient reçu un courrier de cette organisation syndicale. Il ne faut donc absolument pas tenir compte des informations contenues dans ce courrier.
Pour rappel, la FPMA se tiendra le lundi 30 juin à 15h.
Vos commissaires paritaires
SNEP FSU Réunion

NOUVELLES DU MOUVEMENT INTRA 2014

Suite au refus de siéger de la part des commissaires paritaires du SNEP  ce vendredi, la FPMA est repoussée au lundi 30 juin à 15H. L’audience des syndicats de la FSU (SNES/SNEP/SNUEP) avec le Recteur s’est déroulée hier soir. Ce dernier s’est montré attentif à nos doléances. Le rapport de force étant installé, il nous faut à présent attendre dans un premier temps le résultat des commissions des CPE et des PLP pour savoir si nous avons réussi à faire bouger les lignes. Dans tout les cas, notre refus de siéger n’aura pas été inutile car il aura permis de mettre en exergue le manque d’écoute et de dialogue social de la part de l’administration.
Affaire à suivre…

Ci dessous, la déclaration liminaire du SNEP FSU du vendredi 20 juin 2014:

Le paritarisme et le dialogue social écorné.

Monsieur Le Président,
La préparation de ce mouvement intra académique 2014 s’est déroulée dans des conditions difficiles en raison :

– D’un calendrier tendu
– De transmissions tardives de documents
– Et parfois d’absence de réponse à certaines de nos demandes.

Pourtant, un travail préparatoire de qualité réalisé de concert entre administration et représentants élus des personnels jusqu’à la veille de la FPMA (Formation Paritaire Mixte Académique permettrait à celle-ci de se dérouler beaucoup plus efficacement et sereinement.
L’académie de La Réunion a fait le choix de ne plus réinjecter de postes et de n’envisager aucun delta lors de la FPMA. Comme nous l’avons déjà précisé auparavant, cela n’aurait pas été préjudiciable à la seule condition de pouvoir procéder à ces ajustements en amont.
Nous dénonçons le fait que l’édition des docs de projet de mouvement soit devenu prétexte à ne plus envisager la moindre modification quand, dans le même temps, d’autres académies (telles que Toulouse, Poitiers, Nice…) ont fait le choix inverse.
Notre regrettons que les 15 jours de travail réalisés par les commissaires paritaires sur le temps d’autorisation d’absence ne soit pas pris en compte puisque l’administration semble considérer le mouvement comme satisfaisant en l’état.
Or, nous vous rappelons que ces divers ajustements ont pour unique but d’améliorer le mouvement intra académique et de garantir ainsi le droit à la mobilité des personnels.
Le silence prolongé puis le refus catégorique de dernière minute d’envisager le bien-fondé de nos propositions ainsi que les dysfonctionnements évoqués précédemment sont, pour nous, le signe d’une remise en cause du dialogue social et d’une forme de mépris du travail des commissaires paritaires.
Dans ce contexte particulier, nous avons décidé de ne pas siéger à cette FPMA. Il nous a été très difficile de prendre cette décision mais votre positionnement ne nous laisse actuellement aucune alternative.
Ayant obtenu dans l’urgence avec le SNES et le SNUEP une audience auprès de Monsieur Le Recteur, nous ne manquerons pas d’aborder le sujet.

Damien LAUDE, Secrétaire Académique du SNEP FSU Réunion

ALERTE MUTATION INTRA

Chers collègues,

En raison du manque de dialogue social et de dysfonctionnements des services du Rectorat, nous vous informons que les commissaires paritaires ont décidé de ne pas siéger à la FPMA ( Formation Paritaire Mixte Académique)  prévue cette après midi.

Dans ce contexte social difficile, nous avons obtenu une audience auprès du Recteur, avec le SNES et le SNUEP, ce soir à 18h30.

Malgré quelques avancées, nous continuerons à faire valoir nos propositions destinées à améliorer la mobilité et augmenter le nombre de mutations pour rendre le mouvement 2014 moins restreint et plus optimisé.

Nous vous tiendrons informé, dès que possible, de notre future convocation pour cette commission ainsi que des avancées, ou non, de nos revendications.

Les commissaires paritaires du SNEP.

 

 

 

 

COMPTE RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES PRIORITES MEDICALES

COMPTE RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES PRIORITES MEDICALES

Le Groupe de Travail (GT) sur les priorités médicales s’est réuni le 28 avril. Nous rappelons que le GT n’étant pas une instance décisionnelle, l’avis que nous émettons n’est que consultatif.
Nous avons traité 7 dossiers sur 130 demandeurs de mutation, ce qui représente 5.4% des dossiers.
A titre de comparaison, le GT des PLP a examiné 8 dossiers, pour 230 demandes de mutation et 35 dossiers pour les certifiés sur 1300 demandeurs.
Concernant la démarche, l’administration a procédé à l’examen des dossiers, toutes disciplines confondues, qui ont été déposés.

1) Chacun des 2 médecins examine les dossiers séparément.
2) Les médecins confrontent leur avis et trouvent un accord.
3) L’administration examine chaque dossier et propose un avis au regard des critères administratifs et de l’avis médical.
4) le groupe de travail se tient avec les médecins, l’administration et les représentants du personnel pour donner un avis définitif.

En résumé, nous constatons comme chaque année que les demandeurs ciblent les zones Sud et Ouest ce qui a forcément un impact sur le mouvement intra académique.
De plus, les types de vœux formulés sont souvent des vœux Etablissements précis, ce à quoi nous sommes fermement opposés. En effet, il nous parait nécessaire que la situation des collègues fragilisés pour raison médicale, fasse l’objet d’une attention particulière. Des solutions permettant une réelle amélioration de leurs conditions de travail eu égard à leurs situation médicale doivent leurs être proposées. De la à soutenir des initiatives visant à choisir des établissements pour des motifs sans rapport avec le problème de santé avéré, est une limite que nous n’entendons pas franchir. D’autres organisations syndicales l’ont fait et continuent à le faire. Cautionner une telle démarche reviendrai à établir un passe droit en dehors de tout barème, de toute équité et de toute transparence. Sauf preuve du contraire, à ce jour aucun avis médical n’a permis de démontrer que l’attribution d’un établissement précis est la solution aux difficultés que rencontrent certains de nos collègues.
Nous sommes intervenus à plusieurs reprises à ce sujet, pour rappeler l’esprit de la bonification médicale à savoir permettre aux collègues d’exercer en fonction de leur handicap.
Nos arguments ont été souvent entendus et l ’administration s’est engagée à n’accorder de bonification que sur des vœux larges.
En conclusion, nos interventions ont permis de faire bouger les lignes de manière significative, puisqu’aucune bonification sur vœux précis n’a été attribuée.
Cependant, nous restons syndicalement fermement opposés à certains avis décidés par l’administration.

Les commissaires paritaires du SNEP FSU Réunion

CALENDRIER PREVISIONNEL

Vous trouverez ci dessous, le calendrier prévisionnel concernant les opérations du mouvement intra-académique 2014.

………………………………………………………………….

28-avr-14 Groupe de travail EPS priorités médicales

02-juin-14 Groupe de travail EPS vœux et barèmes mouvement intra académique

20-juin-14 FPMA EPS mouvement intra académique

03-juil-14 Groupe de travail EPS révisions d’affectation

17-juil-14 Groupe de travail tous corps second degré / ajustement stagiaires

11-août-14 Groupe de travail EPS Affectation à l’année des TZR- CDI